Non à Tropicalia ; 3ème mobilisation

11-13 place Gambetta à Montreuil-sur-Mer ; le 17 avril 2021 à 14h

 Pour la 3ème Vague « Non à la ré-intoxication du monde »

En Mai 2020, émergeant de la torpeur du premier confinement s’amorce « la dynamique des 17 ». Une constellation de collectifs appelle « à agir contre la ré-intoxication du monde ». L’appel a été suivi. Le 17 juin 2020, plus de 70 actions, blocages, occupations se sont déployées simultanément à travers le pays. Puis le 17 Novembre, des dizaines d’actions ont eu lieu. Une nouvelle journée d’actions est prévue le samedi 17 avril 2021. Elle coïncidera avec la journée internationale des luttes paysannes.

La crise sanitaire que traverse l’humanité aurait dû faire prendre conscience au monde et à nos gouvernants de l’urgence écologique et sociale. Il n’en n’est rien. Les dérives d’un productivisme débridé s’emballent à nouveau avec des projets inutiles, climaticides, destructeurs de terres et de ressources, le tout sans considération pour notre futur : déploiement de la 5G, industrie du nucléaire et ses déchets, élevages intensifs…

En parallèle, le gouvernement français propose de criminaliser le renouveau des mouvements d’actions écologistes et s’entête à faire passer en force la loi de sécurité globale. Il est plus que jamais nécessaire d’affirmer qu’une autre voie est possible, moins destructrice des écosystèmes.

Pour cette 3eme vague d’actions  » Non-à la ré-intoxication du monde » le 17 avril 2021, le Collection « Non à Tropicalia » a signé l’appel, comme d’autres nombreux collectifs de lutte contre les GPII (Grand Projets Inutiles et Imposés), car notre opposition à Tropicalia s’inscrit naturellement dans ce panel de luttes.

Elle participe à tout ce que dénonce Agir17 : artificialisation des sols, mobilisations des matières premières, gabegie énergétique (28° toute l’année), mépris de la biodiversité (locale et importée), fonds public au service d’un caprice anachronique.

Soyons nombreux à ce rassemblement que nous souhaitons festif, bruyant, coloré !

https://www.nonatropicalia.fr

** **

« Jusqu’ici, la seule résistance à la numérisation qui a pris de l’ampleur et perturbé quelque peu la technocratie, c’est le rejet des compteurs Linky. Cela donne des pistes. Surtout, ne pas rester seul avec la peur de passer pour un blaireau rétrograde : il y en a toujours d’autres près de chez nous ! » Matthieu Amiech sur Médiapart

 « Proposer, parfois ça ne pourrait être qu’une simple phrase. Il suffit de temps en temps d’un petit pet de folie qui fait qu’on ferait un pas de côté, et on se rendrait compte de ce qui importe vraiment (…) ce qui compte c’est pas la soirée, c’est le lendemain matin. C’est ce qui va rester de ce qu’on fait. » Alain

« La lutte est constituée de fronts pour le combat et de bases arrières pour le rêves (…) Alors pourquoi continuer à occuper un territoire ? Parce que c’est peut-être dans des pays éprouvants que l’on ne s’endort pas. Parce qu’il s’agit de préserver un esprit, tellurique et ancestral (…) Parce qu’il est bon d’opposer à ce mot perdu qu’est « l’énergie » un autre concept qui ne sera jamais employé à propos des machines : la vitalité ».

Pasolini dans son film La Rage (1963) explique : « la tradition, c’est la grandeur qui peut s’exprimer en un geste. Mille ancêtres ont vu ce geste, et à travers les siècles il est devenu pur comme le mouvement d’un oiseau. Mais seule la révolution sauve le passé ». Il s’agit donc de se battre pour continuer à affiner ces gestes, refuser de s’en faire déposséder. Donner une autre définition à la modernité »

** **

Article à venir

Un an de Covid en 12 graphiques

Le choix de la guerre civile

Attestation dérogatoire de sortie

Le CEPAG s’exprime

****   *******

Ce blog a été créé en 2010.

Pour avoir une information variée, éclectique, éventuellement provocatrice, aller sur la page « actualités ».

Toute remarque est souhaitée ; à envoyer à l’adresse indiquée sur la page « contact ».

A bientôt de vous lire.